La Vision

Nuages Nuages Nuages

De tout temps, Zermatt a été un site aussi propice que fertile en visions et en esprit pionnier. Ce village n’hésite pas aujourd’hui à réaliser ses visions, dont l’une est l’«Alpine X».

Voici comment Franz Julen, président du conseil d’administration de Zermatt Bergbahnen AG, décrit la perspective de cette traversée alpine. 

Les visions font partie de la tradition de Zermatt. Sans celles-ci, notre village ne serait pas ce qu’il est devenu aujourd’hui, soit l’une des destinations touristiques les mieux positionnées et les plus brillantes du monde. Inauguré en 2018, le «Matterhorn glacier ride» est représentatif de cette tradition. Cela n’empêche pas que la construction de la télécabine tricâble la plus haute du monde à Matterhorn glacier paradise (Petit Cervin) ne constitue qu’une étape d’un projet beaucoup plus ambitieux: une liaison ininterrompue par télécabine entre Zermatt et l’Italie. Dénommée «Alpine X», cette traversée des Alpes sera concrétisée par une remontée tricâble de même construction que celle déjà réalisée entre Testa Grigia et Matterhorn glacier paradise. Tout devrait être en place à l'automne 2022 afin que les visiteurs se rendent pour la première fois à pied sec de Zermatt à Cervinia ou l’inverse. Il en résultera bien sûr une plus-value supplémentaire pour notre domaine skiable. Nous attendons aussi un accroissement du tourisme d’excursion à Peak Matterhorn glacier paradise. 

«Zermatt ne connaît pas l’immobilisme et Zermatt Bergbahnen joue pour cela un rôle important. Dans le futur, nous voulons continuer de développer nos visions et réaliser des projets majeurs.»

 

FRANZ JULEN

Président du conseil d’administration de Zermatt Bergbahnen AG

Le haut lieu d’excursions de Matterhorn glacier paradise est clairement au cœur du projet «Alpine X». Actuellement déjà, la station supérieure la plus élevée d’Europe jouit, avec ses curiosités, d’une grande popularité. Plus de 400'000 visiteurs se rendent chaque année au Petit Cervin. Les visiteurs d’Italie ne doivent pas non plus être privés de ce sommet exceptionnel. Seuls les skis ou le snowboard permettent actuellement de franchir la distance qui sépare Breuil-Cervinia de Matterhorn glacier paradise. Il faut tout d’abord emprunter le téléphérique de Cervinia à Testa Grigia, puis chausser son équipement de sport avant d’entamer la descente en direction de Trockener Steg. Depuis là, il est possible de parvenir au sommet grâce au Matterhorn glacier ride. 

Le projet «Alpine X» assurera la liaison entre Testa Grigia et Matterhorn glacier paradise. Une fois cette section en service, le Petit Cervin sera également ouvert aux piétons depuis le côté italien. La liaison complète de Breuil-Cervinia à Zermatt via Matterhorn glacier paradise sera même accessible en fauteuil roulant. Mais l’«Alpine X» ne se limitera pas à une plus-value pour les personnes qui passent leurs vacances à Cervinia. Zermatt Bergbahnen AG voit encore plus loin. 

Les Suisses sont passés maîtres dans la construction de tunnels et le raccordement routier par des cols sinueux. Afin de gagner du temps, les tunnels représentent une solution idéale, avec toutefois l’inconvénient d’entraver la vue. Si cette restriction est acceptable pour les pendulaires, les touristes considèrent les transports d’une tout autre manière car ils veulent découvrir et vivre un maximum d’expériences en peu de temps. L’«Alpine X» remplace donc très avantageusement un tunnel monotone.

Avec cette nouvelle connexion, les voyageurs en provenance de l’Europe disposent de possibilités totalement inédites pour organiser leur circuit. Par exemple: au départ de l’aéroport de Milan, train et bus jusqu’à l’idyllique Vallée d’Aoste en direction de Breuil-Cervinia, où l’on peut se reposer de la fatigue du vol en avion. Le jour suivant, après une montée en téléphérique, le spectaculaire voyage par les Alpes peut commencer. Plus de souci pour les bagages encombrants qui sont directement transportés jusqu’à l’hébergement réservé à Zermatt. À près de 4000 m d’altitude – à Matterhorn glacier paradise –, il est temps de s’octroyer une petite pause. La vue des 38 quatre mille mètres depuis la plateforme panoramique est un émerveillement pour tous. Au restaurant de Matterhorn glacier paradise, il est très agréable de faire une pause pour reprendre des forces. Si l’on dispose encore d’un peu de temps, la visite du Palais de glace et du Cinema Lounge s’impose.  Puis vient le moment d’emprunter le Matterhorn glacier ride et le Matterhorn-Express pour descendre vers le village de Zermatt. Une fois confortablement installé dans un hôtel de Zermatt, les plaisirs culinaires, le shopping, la randonnée, le VTT ou le ski sont au programme. L’offre disponible permet d’ailleurs de prévoir une escapade de plusieurs jours. Lorsqu’il est temps de penser à la suite du voyage, il suffit de rejoindre Viège en train puis de se laisser guider par son envie, par exemple Paris.

Milan, Zermatt, Paris – un voyage incomparable et inoubliable. 

Le glacier du Théodule qui traverse la frontière entre l’Italie et la Suisse a joué un rôle primordial pendant des siècles, comme voie de communication et de commerce entre Zermatt et Breuil-Cervinia. Avec la popularité croissante du ski et son extension au siècle dernier, l’importance du glacier du Théodule a évolué. Il est devenu le col le plus utilisé des Alpes, non pas en voiture ou en moto, mais à ski.

La première pierre du raccordement de Schwarzsee et de la zone du Théodule a été posée par le «Conto di Cervinia», soit le comte Lora Totino. Fondant l’actuel Cervino SPA aujourd’hui célèbre, il a contribué à la création d’une région touristique dans les vallées qui entourent le Cervin et promu les voyages touristiques par téléphérique, funiculaire et télécabine. Pour ce projet, tout a commencé à Breuil-Cervinia qui devait être le point de départ de différentes remontées mécaniques.

Pendant les années de 1935 à 1939, cette compagnie italienne réalisa le téléphérique de Cervinia-Testa Grigia en plusieurs sections. Tout était prêt le 4 mars 1939: le téléphérique Plan Maison – Plateau Rosa (Testa Grigia) fut mis en service et relia, pour la première fois, Zermatt et Cervinia. La même année, la société italienne lança le projet Testa Grigia – Gandegg – Riffelberg. Après son approbation, les citoyens de Zermatt accordèrent aux Italiens les droits de construction et de traversée pour les 80 années à venir. Si tout s’était passé comme prévu à l’époque, une grande partie du domaine skiable et de randonnée de Zermatt aurait été exploité par Cervinio SPA jusqu’en 2018. Toutefois, la deuxième Guerre mondiale fut fatale au projet et, après l’intervention de la commune de Zermatt, il a été interrompu à la fin de la guerre.

Sous l’égide de l’ancien président de la commune et de la bourgeoisie Othmar Julen, les citoyens de Zermatt décidèrent en 1946 de prendre en main le raccordement du domaine skiable de Zermatt. En 1956 déjà, la première section Zermatt – Furi fut ouverte et la deuxième, Furi – Schwarzsee, suivit un an plus tard. L’année 1979 connut une étape importante: l’inauguration du téléphérique Trockener Steg – Petit Cervin qui allait relier pour la première fois les domaines skiables de Zermatt et de Cervinia, depuis le côté Zermatt également. Une œuvre de pionnier absolue a été la construction de la station supérieure la plus élevée d’Europe et de la remontée présentant la plus longue portée du monde. Si les skieurs pouvaient depuis lors se déplacer entre les domaines skiables de Zermatt et de Cervinia, les piétons étaient toujours privés de cet avantage.

Cette situation est restée inchangée avec l’inauguration du «Matterhorn glacier ride» qui ouvre désormais l’accès au Petit Cervin 365 jours par an. En 2022, la dernière lacune entre Cervinia et Zermatt sera définitivement comblée. Avec la connexion entre Matterhorn glacier paradise et Testa Grigia, Zermatt Bergbahnen AG concrétisera la liaison ininterrompue par câble la plus élevée des Alpes. Grâce à l’«Alpine Crossing», plus de 80 ans après la connexion des domaines skiables de Zermatt et Breuil-Cervinia, le rêve de plusieurs générations autour du Cervin deviendra enfin réalité.

LA VISION EN IMAGES