08.04.2020

Zermatt Bergbahnen AG investit dans la période d’«après»

En Suisse, le blocage dû à la pandémie du coronavirus suscite une vive inquiétude et des pertes de chiffre d’affaires pour la presque totalité des branches. Il serait toutefois faux de rester figés par le choc, car il faut penser à l’avenir. C’est pourquoi Le conseil d'administration de Zermatt Bergbahnen AG (ZBAG) a décidé de réaliser ses importants investissements d'environ 60 millions de francs suisses au cours des deux prochaines années, en dépit d’une situation de départ difficile. Le financement supplémentaire fourni par les banques contribue également à cette décision. Dès que les conditions météorologiques le permettront et que les décisions des autorités en rapport avec le coronavirus ne s’y opposeront plus, ZBAG se lancera, à partir de mi-avril 2020, dans la nouvelle construction de la télécabine de Kumme et poursuivra la réalisation de la télécabine tricâble Matterhorn glacier ride II. 

La branche du tourisme a été fortement touchée par la fermeture prématurée des domaines skiables, restaurants et commerces, à laquelle s’ajoutent les restrictions appliquées aux voyages internationaux, qui ont été imposées par les autorités pour contenir le coronavirus. Toutefois, la ZBAG est consciente que les crises s’achèvent tôt ou tard, et et investit en conséquence dans l'avenir. Malgré la situation difficile, elle s'en tient aux projets de construction de la télécabine Kumme et du Matterhorn glacier ride II, avec un volume d'investissement d'environ 60 millions de francs suisses pour les deux prochaines années. Markus Hasler, CEO, voit de la manière suivante la décision de maintenir, malgré les difficultés présentes, les projets de la télécabine de Kumme et de la télécabine tricâble de Matterhorn glacier ride II: «Par ces investissements et la mise en œuvre des travaux de construction, nous voulons assumer notre rôle de pionniers sur place et au-delà de la destination Zermatt-Matterhorn, tout en prouvant que nous sommes aussi capables de mener à bien un tel déf ensemblei. Nous donnons ainsi un signal fort à nos partenaires prestataires, à nos hôtes et à l’économie régionale, démontrant que nous croyons en l’avenir et que même dans des conditions difficiles, nous sommes prêts à investir dans des installations et des offres modernes.» ZBAG considère donc avec optimisme la période qui suivra la crise, et les préparatifs nécessaires à une éventuelle reprise de la saison d’été vont déjà bon train.

La confiance règne parmi les bailleurs de fonds

Les effets de la crise de Corona auront également pour conséquence une baisse du chiffre d'affaires de ZBAG au cours des douze prochains mois et affecteront la rentabilité, qui est l'une des meilleures du secteur. Il n’est donc pas surprenant que les plans d’investissements en cours et futurs de ZBAG doivent être soumis à une nouvelle analyse des banques. Là aussi, il est très vite devenu clair que les banques partagent la stratégie et l’optimisme de ZBAG, ce qui permettra le maintien des investissements prévus et des projets planifiés.

Dario Gentinetta, responsable du secteur commercial de Credit Suisse Haut-Valais, exprime sa confiance de la manière suivante: «Nous sommes certes conscients que de nombreux pronostics et plans financiers existants risquent d’être relativisés par la pandémie du corona. Mais en qualité d’institut financier pour les entreprises et PME, nous maintenons notre soutien à notre clientèle sur le long terme. Pour notre banque, le critère décisionnel le plus important est l’existence d’un modèle commercial stable. Zermatt Bergbahnen AG, qui est l’une des principales entreprises de remontées mécaniques, et dispose d’une stratégie claire, présente les meilleures conditions pour retrouver la voie du succès une fois la crise terminée.»  François Schnyder, responsable du secteur commercial de Credit Suisse Valais et Fribourg, considère le futur avec optimisme. «En décidant d’octroyer des prêts, nous voulons aussi envoyer le signal que la vie continue après la crise et que Credit Suisse croit en la capacité d’adaptation et d’innovation des entreprises valaisannes.»

«UBS considère la réalisation dans les délais de ce projet d’un œil positif, car Zermatt Bergbahnen AG est une entreprise très saine, dirigée de manière efficace. Dans la situation actuelle, réaliser ces investissements comme prévu plutôt que de les repousser représente un acte particulièrement important et positif pour le tourisme valaisan, et surtout pour l’industrie du Haut-Valais», explique Iwan Willisch. «Par son soutien à de tels projets, UBS atteste qu’elle reste aux côtés de ses clients et apporte sa contribution à la maîtrise de la crise actuelle», précise le directeur régional de UBS Valais.

Karlheinz Fux, président de la direction de Raiffeisen Mischabel-Matterhorn: «En mettant en œuvre les investissements prévus, Zermatt Bergbahnen AG montre l’exemple de manière remarquable. Cette entreprise prouve ainsi qu’elle croit au tourisme et à notre région. C’est également l’attitude de la Banque Raiffeisen Mischabel-Matterhorn. Le tourisme est notre noyau et notre lien vital. Malgré une période difficile, Zermatt Bergbahnen AG contribue par son attitude à assurer un avenir à l’économie régionale. Un tel engagement permet de préserver des postes de travail. Nous voulons aussi apporter notre contribution. Par amour pour notre région.»

Mario Kalbermatter, directeur de la Banque cantonale du Valais haut-valaisanne : "En tant que partenaire financier de longue date, la Banque cantonale du Valais contribue aux plans d'investissement de Zermatt Bergbahnen AG. Grâce à sa stratégie d'investissement prudente et proactive, la ZBAG génère depuis des années des résultats durables de premier ordre et a ainsi créé les bases nécessaires pour agir de manière anticyclique, même dans les phases difficiles, et respecter ses plans d'expansion. Nous sommes convaincus que Zermatt Bergbahnen AG va continuer à mettre en valeur la région touristique de Zermatt, qui connaît déjà un grand succès, grâce à la réalisation des nouvelles installations durables des remontées mécaniques".

La banque cantonale de Zurich est une autre institution bancaire qui soutient ZBAG. Au même titre que les autres partenaires, cet établissement tient au maintien des plans d’investissement et accord une grande confiance à l’entreprise de remontées mécaniques.

La première télécabine self-service de Suisse

À la reprise des travaux pour Matterhorn glacier ride II entre Testa Grigia et le Petit-Cervin s’ajoutera la construction de la télécabine de Kumme prévue pendant la prochaine saison estivale. En coopération avec le fabricant de téléphériques Doppelmayr/Garaventa et les entreprises de construction SULAG Hoch- & Tiefbau AG et E. Lauber & Sohn Hoch- u. Tiefbau AG, ZBAG passera à la réalisation d’un projet à l’avenir prometteur. Une fois mise en service, la télécabine de Kumme sera la première de Suisse assurant les trajets de ses hôtes sans aucun service aux stations. 

Arno Inauen, CEO de Garaventa AG: «Nous nous réjouissons beaucoup de réaliser ce projet innovant avec Zermatt Bergbahnen.»

Si la construction se déroule comme prévu, nous envisageons pour l’ouverture de la saison d’hiver 2020/2021 le début de l’exploitation des 56 cabines de 10. Elles seront capables de transporter 1500 personnes à l’heure sur les 3,2 km du trajet qui va de Tufternkehr à Unterrothorn, en passant par la station intermédiaire Wyss Gufer. Les temps d’attente dans la région d’Unterrothorn deviendront de l’histoire ancienne, alors que grâce à cette nouvelle installation et à un équipement d’enneigement, Zermatt Bergbahnen AG bénéficiera d’une énorme plus-value de son domaine de sports d’hiver sur le plan de la qualité du transport et des pistes.

Un mandat bienvenu pour les entreprises de construction

La décision de ZBAG en faveur de ces investissements est accueillie avec joie par les entreprises de construction. Manfred Schmid, CEO de E. Lauber & Sohn Hoch- und Tiefbau AG, est confiant: «Au Japon, le mot crise se compose de deux caractères. L’un signifie risque et l’autre opportunité. La possibilité que nous offre aujourd’hui Zermatt Bergbahnen AG de contribuer à un projet de remontée mécanique aussi exceptionnel que la télécabine de Kumme nous permet de considérer l’avenir de manière optimiste. Le courage de Zermatt Bergbahnen AG mérite d’être salué et nous sommes reconnaissants de cette chance de bénéficier de tels investissements dans le futur.»

La maison SULAG Hoch- und Tiefbau AG contribue aussi au projet de la télécabine de Kumme. Propriétaire de l’entreprise, Benjamin Schaller estime que c’est précisément maintenant, alors que tout est au point mort, qu’il faut réaliser des investissements. Il appelle à une attitude positive: «Si le monde entier tombe en léthargie, l’économie s’arrêtera et il deviendra très difficile de sortir du gouffre. En tant que dirigeants, il nous incombe d’envoyer des signaux positifs à notre clientèle, à nos collaborateurs et à nos familles.»

Les travaux de construction de Matterhorn glacier ride II reprendront également comme prévu. Responsable des deux stations câblées, ARGE Cervino se compose des entreprises Ulrich Imboden AG et Cogeis S.p.A. Son directeur, Olivier Imboden, est conscient de l’importance cruciale du domaine de la construction pour un canton industriel et touristique comme le Valais. «En cette période difficile, la construction est un pilier important pour la société et l’économie. Grâce aux investissements, nous voulons et pouvons assumer cette responsabilité comme le fait Zermatt Bergbahnen AG, et ainsi soutenir efficacement l’ensemble du Haut-Valais.»

Si l’on veut achever ou poursuivre avec succès des projets de construction, l’optimisme ne suffit pas; des mesures de sécurité sont indispensables. ZBAG et les entreprises concernées font tout leur possible pour que les règles de distance et les mesures d’hygiène prescrites par la Confédération soient respectées sur les chantiers de construction. «Nous avons déjà appliqué ces principes sur d’autres chantiers et même adopté des mesures supplémentaires dans certains cas. Les transports d’équipes sont répartis sur plusieurs véhicules et échelonnés, alors que la règle des cinq hommes avec distance de sécurité est systématiquement mise en œuvre. Les surfaces de contact sur les chantiers, comme les poignées de porte, celles des salles de séjour et des containers sont nettoyées et désinfectées quotidiennement, voire deux fois par jour pour les installations de W.-C.», assure Olivier Imboden.

Le président du conseil d'administration de la ZBAG, Franz Julen, est également confiant dans l'avenir : "Nous avons calculé différents scénarios pour les quatre prochaines années. Les effets de la crise de Corona ne laisseront pas la ZBAG indifférente. Toutefois, la solide base financière constituée au fil des ans - ainsi que les moyens supplémentaires fournis par nos principales banques - nous permettront de réaliser ces grands projets le plus rapidement possible sans prendre de risques financiers irresponsables. Nous sommes obligés d'agir avec détermination envers nos actionnaires et la prochaine génération. Nous sommes également conscients de notre responsabilité sociale et d'entreprise envers nos employés et au sein de la destination. Nous sommes convaincus que des investissements anticycliques dans le temps "après" nous aideront à bien traverser cette situation extraordinaire et apporteront une valeur ajoutée à l'avenir pour nos fidèles visiteurs suisses et internationaux qui, nous l'espérons, pourront bientôt revenir à Zermatt".